La macrophotographie

Parcourez avec moi ce monde de l’infiniment petit.

Jeter un regard nouveau! Ouvrez grand vos yeux, ce tout petit monde est fascinant et rempli de détail.

« Capturer le mouvement! Reste un défi qui ne peut se faire sans l’anticipation. La prochaine fois que vous rencontrerez un insecte, avisez-vous de l’écraser sous vos pieds.»

« D’aussi loin que je me souvienne. Je me suis toujours intéressé à ce tout petit monde. Cet enchantement des détails, des couleurs, des textures me fascine à chaque cliché. Le défi est d’aller plus loin dans l’infiniment petit. »

Palmarès des mes MACRO. Où chaque image cache sa petite histoire.

Cette grande sauterelle verte essayait de se camoufler sur cette feuille verte de mon jardin. Quand je pense que j’ai failli ne pas l’avoir vu. Ouf! un cliché de plus.

Grande sauterelle verte

Je n’ai pu m’empêcher de prendre en photo cette petite fourmis qui parcourrait le même chemin de mon Malus (petit pommetier décoratif)

Fourmis

J’aime énormément les teintes de l’œil de ce papillon. C’est incroyable à quel point, les insectes sont poilus. Les couleurs pastel sont toutes en harmonie.

Papillon - Pieris

La composition de ces deux mouches sur ce petit bout de clôture est géniale, le ton neutre de l'arrière-plan et du contraste du blanc de la clôture est la principale raison pour lequel j'aime cette photo.

Mouches sur un maillon de clôture

Le pire cauchemar des Lys est ce petit envahisseur qui ravage tout sur son passage. Dites adieu à vos Lys.

Criocère du Lys

L’une de mes premières photos macro avec ma caméra Panasonic (MIROLESS) pourvue de la lentille macro 30mm f2.8. Je crois que le plus dur a été d’identifier l’espèce d’insecte que la prise de la photo lui-même

Scarabée Japonais

Ha ! quel fourgue cette abeille avait ! J’ai dû la poursuivre près de cinq bonnes minutes avant qu’elle se pose sur cette petite tige. Alors je n’ai pas hésité. Le mélange de jaune et qu’elle se retrouve à la pointe rend cette composition très intéressante.

Syrphe ceinturé