Top Nav

L'exposition et l'art de bien lire la lumière

juill. 2, 2021 0 comments

Comprendre la lumière pour mieux l'exposer

Pour avoir une bonne exposition il vous faut lire et/ou bien interpréter la lumière. Ce qui m'amène à vous poser cette ultime question. Qu'est-ce qu'une bonne exposition?

Pour arriver a bien exposer vous devez bien comprendre :

  • la tonalité
  • le contraste
  • l'exposition


HISTOGRAME

Nos caméra on tous aujourd'hui la fonction pour analyser et mesurer la lumière et rapidement avec l'aide de l'histogramme vous serez en mesure d'analyser et d'ajuster votre exposition selon ce que vous voulez exprimer. la plus part des caméra vont séparer ce diagramme en 5 stop.


L'histogramme est un simple graphique a barre ou chaque pixel analyser en fonction de l'intensité des couleur entre elle.
  • 256 niveau d'intensité (brightness)
  • de 0 à 255
  • 0 = noir
  • 255 = blanc
  • 128 = gris moyen
  •  quand le diagramme tant vers la gauche = sous exposition
  • quand le diagramme tant vers la droite = surexposer
  • un diagramme en forme de cloche = une bonne exposition
  • le diagramme peut être diviser en 3 grandes section : OMBRE (basse lumière), TON MOYEN (gris moyen et HAUTE LUMIÈRE

CONTRASTE

Est un mot pour décrire les différences que l'on voit entre la partie sombre et claire d'une image.

  • haut  = le maintien de l'équilibre des basses lumière et haute lumière
  • moyen = le maintien des basses lumière, gris moyen et haute lumière
  • bas = le maintien du gris moyen


STOPS

Les stops est l'élément le plus important que vous devez retenir en tant que photographe. Car cette notion se retrouve dans vos objectif (ou lentille si vous préféré). Elle est à la base même du concept de l'ouverture.

  • L'iris qui forme le petit rond pour laisser passer la lumière est former d'un nombre x de blade (ou lame). Andrew Ross & Co avait inventé au début du siècle le concept intituler set of six waterhouse stops
  • Selon l'ouverture que vous choisissez nombre F/ à chaque passage au cran supérieur vous passer d'un STOP et la lumière double à chaque fois et inversement si vous passer au cran inférieur la lumière diminue du double à chaque fois

LOIS DE RECIPROCITÉ

Pour bien comprend cette lois prenez un grille pain auquel vous voulez rôtir un pain. Vous avez la possibilité de l'avoir très brulé, doré, ou légèrement doré. alors sur votre grille pain. vous aller ajuster le niveau d'intensité. Plus l'intensité sera élevé vous obtiendrai un pain brulé, car celui-ci sera exposé plus longtemps que si vous choisissez de l'avoir légèrement doré pour lequel l'exposition sera d'une courte duré au contraire si vous l'avez choisi brulé.

En photographie ce concept est le même vous devrez choisir entre l'intensité et la durée de l'exposition et cette lois vous démontre que peu importe le niveau d'ouverture que vous choisissez (intensité) et la combinaison de vitesse de l'ouverture que vous choisirez vous aurez son équivalent à un niveau supérieur et/ou inférieure car  chaque fois que vous avancé d'un cran vous gagner un stop (la lumière double) et inversement si vous reculer d'un cran, vous perdez un stop (perte du double de la lumière)


Votre exposition sera la même que vous soyez à F/32 et vitesse de 1 seconde que si vous êtes à f/2 et vitesse de 250 seconde. Chaque passage à l'étape suivante vous faits gagner un EV (exposition value) dans le tableau ci-dessus nous avons l'équivalent d'un EV10 (soit 11 combinaison possible)


EXPOSURE VALUE (EV)

Ansel Adam a été le premier a parler des notion de value number (LV) et toujours dans cette combinaison d'ouverture et de vitesse vous obtiendrai une luminosité système basé sur une échelle de 10 valeur possible. Ainsi la Zone système se divise sur une échelle de luminosité en 10 zone qui vont du blanc au noir



  • Zone 2 à 8 : donne une amplitude de contraste de 6 IL
  • Zone en dessous de 2 : nous sommes en limite du noir
  • Zone au dessus de 8 : nous sommes à la limite du blanc


Ainsi la maîtrise  de l'exposure value (EV) sera un outils essentiel pour laisser libre cour a votre imagination. car en maîtrisant ses notion vous serez a même de les appliquer dans des situation courant de la vie


En autre mot quand vous avez la bonne exposition. Il vous suffit d'appliquer son équivalent pour obtenir l'effet que vous souhaité en sachant que :

  • Grand ouverture vous donnera un fond de scène flou
  • Une petite ouverture vous donnera une scène avec peu de profondeur de champs et une zone plus nette dans toute son ensemble
  • Une petite vitesse vous mettra d'avoir un flou de bouger
  • Une grand vitesse figera l'action
car la lecture de la lumière selon les conditions naturel (soleil) ou pas (flash et autre source de lumière) une fois défini risque fort de changer. Aussi bien connaître cette table d'équivalence selon l'ouverture et vitesse de l'obturateur.



Donc l'un des premier paramètre que vous devez maitriser est de définir la façon donc votre appareil doit analyser la lumière pour vous donner le résultat le plus près de ce que vous voyez. Le Canon R6 et ses différentes mode de mesure de la luminosité (metering modes). Sur la Canon R6 vous devez appuyer sur le bouton Q pour y avoir accès.


LE CONTRASTE DE VOTRE SUJET

Le contraste de votre sujet est la différence qu'il y a entre les haut lumières et les basse lumières qui entour votre sujet. Sans compter qu'il y aura de la réflexion qui se ferons selon le niveau de réflection. En plus que chaque partie de votre sujet vous fournira une ensemble de tonalité et d'intensité selon ce niveau de réflection de la lumière.

l'image classique du marié habiller tout de noir et de la marié tout de blanc et si vous mesure le nombre de EV qu'il y aura entre ses deux variation. elle seront de 6EV voir le tableau de variation système de Ansel Adam.


souvenez-vous qu'il n'y pas de contraste possible dans le zone sombre ou dans le noir. pour qu'il y ait du contraste il faut de la lumière. Selon ou se trouve cette lumière elle formera des ombres avec un degré d'intensité et de luminosité. La lumière a le pouvoir d'ausculter les dimensions par ses jeux d'ombres, elle vous permet de voir les détails.


SBR (Subject Brightness Range)

Ou la plage de l'intensité de la lumière sur votre sujet. Quand une source de lumière est diriger vers votre sujet une plage naturel de contraste sera formé entre des portion plus claire et sombre. Cela est du par le niveau de réflexion de certain partie de votre sujet. La partie qui reflète cette lumière sera possible selon une plage de luminance qui variera selon des zone du plus claire vers le plus sombre. En temps que photographe vous avez le pouvoir d'influencer ses zone par l'ajout d'une lumière (flash ou réflecteur)

SBR = contraste de votre sujet * un ratio de lumière

Si par exemple vous avez un sujet qui indique un contraste de 32:1 (5 stop) et que vous décider de l'éclairer par une source ayant un ration de 2:1 (1 stop), vous venez donc d'influencer la plage de l'intensité de votre sujet à 64:1 (SBR = 32:1 * 2:1)

Dans la pratique, positionner votre caméra en mode manuel et le calcul de la lumière sur le mode spot. positionner vous sur une partie sombre de votre image. Faire la même étape sur la portion la plus claire de votre image alors vous allez donc obtenir le nombre de stop qui sépare les deux.


Latitude (film) et plage dynamique (digital)

N'oublier par que votre appareil est limiter par ce qu'il peut calculer et/ou voir comme l'oeil humain ne peut pas tous voir.

Vous ne pouvez pas voir l'intensité de la lumière situé entre 10 et 14 stop. Quand vous décider d'influencer la plage de l'intensité de votre sujet. Vous accepter de perdre certain détail qui se trouve dans le zone plus sombre quand vous décider des les éclairer selon un certain ratio de luminosité.

Surexposition

Ce phénomène se produit quand il y a trop de lumière sur une image qui a bien été exposé. Et peut être obtenu en raison d'une trop longue exposition (vitesse) ou bien d'une trop grand ouverture de votre obturateur (F/) ou bien encore d'un nombre élevé de l'ISO.

N'oublier pas se conseil. Un détail perdu en raison d'une sur exposition ne peut être récupéré d'aucune manière.

Sou-exposition

Ce phénomène se produit quand il a peu de lumière sur votre image et peu être obtenu en raison d'une trop courte exposition (vitesse) ou bien d'une trop petite ouverture de votre obturateur (f/) ou bien encore d'un niveau ISO très bas.

Il est également possible ne post-production d'aller récupérer des détails dans des zone très sombre.

mode de mesure de la lumière de votre caméra

EVALUATIVE
Convient pour toute les type de situation et de sujet. Convient pour les sujet à contre-jour (Backlight subject)


PARTIEL
La mesure s'effectue à partir du centre de l'image pour obtenir l'exposition et 5.8% de cette zone sera utiliser pour définir l'exposition. Demeure très bon quand il y a une faible lumière autour du sujet.


SPOT
Cette mesure de l'exposition ce fait aussi à partir du centre de l'image et 2.9% sera utiliser pour définir l'exposition correct. Convient très bien si vous voulez déterminer l'exposition à partir d'une zone précis de l'image

MOYENNE PONDÉRÉE PAR LE CENTRE (Center-weighted average)
Votre appareil analyse l'ensemble de la scène pour déterminer l'exposition correct. Mais en prenant soins de mettre l'emphase sur le centre de la scène.


Vitesse et sensibilité

3 chose sont très important pour avoir le plein contrôle de votre exposition. La sensibilité, l'intensité et la durée. La sensibilité s'obtient avec la combinaison de l'ouverture de votre object combiné avec la vitesse de l'obturateur. En photographie la combinaisons de ses deux notion sont appeler 'STOP' et a chaque fois que vous avancé la lumière double et inversement elle diminue du double.

Ce que vous devez retenir de cette trinité (ouverture, vitesse, ISO) :
  • de l'ouverture : est la quantité de lumière qui traverse l'objectif. Acheter si vous avez les moyens des objectif lumineux F/1.2 à F/2.8 le plus possible.
  • la vitesse :  est la durée pendant laquelle le capteur est exposé à la lumière. Quand vous acheter un appareil photo vérifier la plage de vitesse qu'elle peut atteindre dans l'exemple de mon Canon R6 la plage s'étend de 30 seconde à 1/8000
  • l'ISO : est le degré d'amplification par le processeur de la lumière collectée par le capteur. Plus le chiffre sera élevé plus vous aurez du grain dans votre image. Canon est réputé pour faire un excellent travail sur le nombre de grain. Vous pourrez facilement vous rendre à 6400 ISO avant de percevoir des grain dans l'image.

Mouvement et temps (vitesse)

La vitesse de l'obturateur donnera au photographe la possibilité de figer l'action ou pas. Ainsi il sera en contrôle s'il désire avoir du flou dans sa composition ou pas. Celui-ci est étroitement au limitation de votre caméra.

selon votre modèle de caméra vous pourrez jouer entre une plage de 1 seconde à 1/8000 de seconde. En ce qui attrait au Canon R6 la plage s'étend à 1/8000

Les bonnes caméra offre le mode BULB qui vous permettra de choisir le temps que vous voulez attendre.

a chaque fois que vous avance le temps double et inversement si vous reculer le temps diminue de moitié

1, 2, 4, 8, 15, 30, 60, 125, 250, 500, 1000, 2000, 1/2. 1/4, 1/8, 1/15, 1/60, 1/125, 1/250, 1/500, 1/1000, 1/2000, 1/4000 et 1/8000

la majorité des flash peuvent se synchroniser à 1/250 au delà de ça vous allez vous retrouver avec le phénomène de bande noir qui est occasionner par l'ouverture des rideau. Le premier rideau se lève pour laisser passer la lumière et cela en même temps que le 2e rideau. La bande noir apparaîtra en raison que votre appareil déclenche la prise de l'image avant même que le 2e rideau soit complètement fermer.ce que vous voyer en réalité sont les voiles du 2e rideau qui n'a pas eu assez de temps pour s'ouvrir complètement et selon que vous donner priorité au 1er ou 2e rideau votre bande noir sera situé en haut ou en bas. 

Dans le cas de mon Canon SLS R6 les rideau son de haut en bas a contraire de l'image si dessous ou elle parte de la gauche vers la droite.

Donc plus vous choisissez une vitesse lente, plus vous laisser passer la lumière, plus claire sera votre image et si il y a du mouvement vous aurez donc forcément un flou de bouger.

Et inversement plus vous choisissez une vitesse rapide, moins vous laisser passer la lumière, plus sombre sera votre image et vous figer tout mouvement dans l'action.

Chaque object bouge selon une certain vitesse. Si vous prenez le temps des le mémoriser alors vous serez en meilleur contrôle de l'orientation artistique que vous voulez donner à votre image.




Une des règles pour obtenir une image net est de sélectionner votre vitesse au maximum focal de votre objectif. Si vous avez 3 objectif un 50mm, 100mm et un 400mm vous allez donc sélectionner pour la vitesse en fonction de l'objectif à 1/50 (50mm), 1/100 à 1/125 (pour le 100mm) 1/500 et plus (400mm)

La vitesse de l'obturateur sera un facteur de sélection, car tous les caméra ne font pas nécessairement du 1/8000. La plus part vont arrêter à 1/4000.

pour en savoir plus sur l'obturateur du Canon R6 en anglais 
Ouverture et profondeur de champ

L'ouverture est étroitement lié à la qualité des objectifs que vous acheter. Toujours misé sur des objectifs dite lumineux c'est à dire avec une ouverture de f/2.8 et moins. Donc l'objectif est de contrôler la quantité de lumière qui entre par l'objectif. Plus grand sera votre ouverture plus de lumière vous aurez et inversement plus petit sera votre ouverture, moins de lumière vous aurez. Chaque fois que vous avancer d'un stop la lumière diminue du double et chaque fois que reculer d'un stop la lumière double.


L'ouverture est désigné par le F-Stop et se que vous devez savoir :

  • Grande ouverture = plus de lumière (en dessous de F/4 et moins) et forcément une plus grande profondeur de champ. Plus grand sera votre ouverture, plus grand sera votre profondeur de champ. d'ou l'importance de bien choisi votre point de focus (zone qui sera entièrement net). Plus grand sera le rond qui laisse passer la lumière.
  • Petite ouverture = moins de lumière (F/8 et plus) et forcément peu de profondeur de champ. Votre point de focus risque d'avoir moins d'impact sur la netteté totale de l'image. Plus petit sera le rond qui laisse passer la lumière
  • Profondeur de champ : zone qui est représenter par un flou très doux entre votre sujet au premier plan et ceux se trouvant au deuxième plan.
  • Point de focus = zone que vous sélectionner afin de vous assurez qu'il sera très nette.
  • Plus votre objectif aura de lame pour former le rond de l'ouverture (semblable a l'iris de l'oeil), plus les BOKEH seront beau
L'ouverture se traduit par rond définit selon un certain diamètre provenant du nombre de f que vous aurez sélectionner qui laissera passer la lumière. Chaque objectif aura sa propre circonférence.

Commentaires

Publication similaire

{{posts[0].title}}

{{posts[0].date}} {{posts[0].commentsNum}} {{messages_comments}}

{{posts[1].title}}

{{posts[1].date}} {{posts[1].commentsNum}} {{messages_comments}}

{{posts[2].title}}

{{posts[2].date}} {{posts[2].commentsNum}} {{messages_comments}}

{{posts[3].title}}

{{posts[3].date}} {{posts[3].commentsNum}} {{messages_comments}}

Les derniers commentaire

Me contacter